jeudi 27 décembre 2012

Spectacle 2013 : Diane et les Chasseurs

Diane et les Chasseurs
Comédie baroque
pour déesses impitoyables et héros intrépides
avec arbres chantants et choeur de grenouilles

avec
 Louise Allain, Alexandra Delaunay, Christopher Magiron,
Justine Breton, Clémence Boissé, Amandine Lecler,
Marine Ferrand, Omar Gaméa, Ludivine Payen,
Valentin Turmeau, Sylvain Lelong, Marie Colucci,
Jonas Veron, Olivier Primault

texte et mise en scène de Philippe Bardin


C'est la belle histoire d'Actéon, le chasseur le plus intrépide de la Grèce. Parti avec ses compagnons à la poursuite de l'ours de la forêt, il s'endort, fourbu, au bord d'un étang. Dans ces eaux cristallines, la très belle et très chaste Diane aime à se baigner avec ses sœurs les Nymphes. Mais malheur au mortel qui ose lever les yeux sur la nudité de Diane...
Une clairière, une mare, une grotte : le décor rappelle certains tableaux de l'Ecole de Fontainebleau où nymphes, biches et oiseaux dansent sous la lune argentée.


Dans. un univers en perpétuelle métamorphose, les esprits semblent voyager de formes en formes, les limites s'effacent, les identités se brouillent... Les hommes deviennent tour à tour chiens ou grenouilles, vent ou rivière, les arbres ont de longues jambes de femmes.
C'est aussi une pièce de violence et de cruauté. A la fureur des hommes répond la barbarie des dieux et de la Nature. Même la colombe devient féroce. Et si tout ne se termine pas dans un bain de sang, c'est que les hommes ont une grande qualité que n'auront jamais Les Dieux : la faiblesse. Les hommes sont lâches, grossiers et velléitaires. Leur imperfection fait leur humanité et leur permet de triompher de l'implacable volonté divine.
Mais précisons au lecteur peut-être un peu troublé par les termes pompeux du précédent paragraphe qu'il s'agit avant tout de faire rire. Ultime métamorphose : la Tragédie devient une farce.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire