vendredi 16 novembre 2012

Edmond et Zahira : argument et intentions



Edmond et Zahira
La Porte du Flouze 
إدمون و زهيرة
 باب الفلوس

Argument : Dans les années trente, un jeune diplomate est chargé par le Gouvernement français de se rendre en Algérie. Il doit remettre à de mystérieux personnages une grosse somme d’argent contre un manuscrit des Mille et Une Nuits d’une valeur inestimable. Hélas ! A peine débarqué à Alger, il se fait dérober la valise contenant la petite fortune. De nombreux personnages vont prétendre l’aider à la retrouver. Parmi eux, une étrange jeune femme qui entreprend de lui raconter l’histoire du manuscrit. Nous nous retrouvons à Bagdad à l’époque des Mille et Une Nuits, sous le califat du célèbre Haroun Al Rachid…

Intentions : « Edmond et Zahira » est une pièce qui met en scène deux histoires parallèles se situant à deux époques différentes : l’Algérie des années trente et l’Arabie des Mille et Une Nuits.
C’est une comédie où priment l’action et le mouvement : tous les personnages sont lancés dans une course poursuite infernale qui leur réserve bien des surprises.
Bien sûr, ce spectacle est avant tout un divertissement mais c’est aussi une manière de rappeler toute la fécondité des échanges Occident-Orient, au-delà des incompréhensions et des antagonismes. 
 Enfin, nous avons souhaité rendre hommage au cinéma d’aventures, et notamment au cinéma égyptien des années cinquante dont l’un des représentants les plus illustres était Henry  Barakat   (1912-1997). Ce dernier savait admirablement combiner dans ses films, le comique, le mélodrame, le merveilleux, la danse et le chant (l’un de ses chefs d’œuvre : Afrita Hanem réalisé en 1949 avec les deux stars de l’époque, la danseuse Samia Gamal et le chanteur Farid Al Atrache)  

Mise en scène de Philippe Bardin et de Thierry Delhomme (Thierry Delhomme est un comédien professionnel de la Compagnie Têtes d’Atmosphère installée à La Flèche)
Texte de Philippe Bardin


Mardi 20 novembre 2012
Centre culturel Sablé sur Sarthe
الجمعة ٢٠ نوفمبر ٢٠١٢

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire